La terre à la trace

La renaturation de nos villes dépend encore beaucoup de la terre végétale, une ressource fertile qui se fera de plus en plus rare. Pour répondre aux objectifs agronomiques, cette ressource est souvent importée, mélangée, transite par différents types d’installations de traitement, avant d’être remise en place, bien loin de son lieu d’origine, pour un coût financier et environnemental de plus en plus important.

Au sein de la région lyonnaise, ce court-métrage suit le parcours de la terre en donnant la parole aux différents acteurs d’une filière assez méconnue. Il permet de comprendre que nos parcs et nos jardins ont aussi une empreinte écologique.